Click to listen highlighted text!

Les deux profils de l’enfant adopté (docile et rebelle)

Si l’expérience des parents adoptifs peut différée de l’une à l’autre, c’est parce que les enfants adoptés ont deux profils. Découvrez-les dans cet article.


⚠ Cet article est principalement inspiré du travail de recherche de Nancy Newton Verrier, psychologue clinicienne et mère adoptive. La touche personnelle est issue de mon expérience en tant qu’adopté moi-même, et des personnes que je rencontre en consultation en tant que psychopraticien. Chaque sujet englobe une généralité sans pour autant la conditionner ; l’humain étant complexe, chaque vécu est différent. Je vous invite donc à prendre du recul puis ne garder que ce qui vous parle. Bonne lecture !


Pourquoi deux profils ?

Lors de la séparation avec sa mère biologique, l’enfant adopté a vécu un traumatisme, la blessure primitive, le rendant plus sensible aux réactions de son entourage.

Soit il gardera un sentiment de colère vis-à-vis de ce lien biologique « perdu » et le fera savoir à son entourage pour tester sa « fidélité », soit au contraire, il dissimulera son ressentiment pour se faire accepter de sa nouvelle famille et lui offrir tout ce qu’elle attend de lui afin de ne pas être abandonné de nouveau.

Dans les deux cas, l’enfant adopté sera confronté à des limites dans sa relation aux autres à un moment de sa vie. C’est pour cette raison qu’il est intéressant de les connaître.

Les profils sont décrits de façon caractéristique. Il peut donc y avoir évidemment des variables dans les comportements de chaque enfant.

L’adopté docile :

enfant adopté docile

Il a tendance à se conformer à ses parents adoptifs pour leur plaire, même si c’est au détriment de sa personnalité et de ses envies. Il développe très tôt sa capacité d’adaptation au sein de la famille adoptive même. Son but est de se faire aimer pour de ne pas rater sa « deuxième chance, » ayant été abandonné la première fois par ses parents biologiques.

Généralement introverti, il est discret, réservé et « peu contrariant » puisqu’il veut se faire accepter des autres à tout prix.

  • Inconvénients à long-terme : L’adopté docile aura du mal à prendre des décisions pour lui-même, ayant construit son identité sur celle des autres. Il aura aussi une grande peur de décevoir qui le paralysera fréquemment dans ses décisions. Il pourra donc être sujet à la dépression due à son sentiment de n’être « personne ». Son travail sera de « reconstruire » progressivement par lui-même son identité et sa personnalité (ses goûts, ses opinions réelles et ses aspirations profondes) afin d’avoir un rapport mature et authentique avec son entourage.
L’adopté rebelle :