Click to listen highlighted text!

Témoignage adoptée du Cambodge : Le récit d’une retrouvaille

adoptée du Cambodge

Voici le touchant témoignage de Camille, adoptée du Cambodge, qui m’a fait part du récit de ses retrouvailles avec une partie de sa famille biologique par mail.

Bonjour,

je tiens à m’excuser pour ne pas vous avoir  re-contacter après votre message mais je crois que c’est par peur ou quelque chose comme ça.

Quoi qu’il en soit je voulais vous raconter quelque chose qui me tiens à coeur.

L’histoire :

Je rentre du Cambodge, mon pays de naissance et je suis partie à la recherche de ma famille (je savais uniquement, grâce aux papiers d’administrations faits lors de l’adoption, que ma mère était décédée et mon père était pauvre, rien ne concernant d’éventuels frères ou sœurs et je connaissais le nom du village où j’étais née ainsi que le nom de mes parents) avec un traducteur.

Je suis donc arrivée au village, un jour normal pour les habitants, loin de l’être pour moi. Je ne savais pas si mon père était en vie encore moins s’il voulait me voir… le guide, par questionnement aux habitants, m’informe que mon père est bien vivant et qu’il est encore au village.

Quand je sors de la voiture, beaucoup de personnes son déjà en train de m’observer, les nerfs lâchent et les larmes m’échappent. Mais je sens une personne qui me prend dans ses bras et pleure encore plus fort que moi et dans nos sanglots j’entends la voix du guide qui me dit que c’est ma sœur. Les émotions étaient très fortes à ce moment.

Dans la foulée j’apprends que j’ai aussi deux frères et une autre sœur tous plus grand et que mon père va arriver.

retrouvailles

Je le vois enfin.

C’était un jour normal pour lui et je n’ai jamais vu une personne aussi chamboulée…

Non seulement mon père est vivant mais j’avais aussi des frères des sœurs des nièces, des cousins, des neveux et nièces, mes grands-mères…

Je revoyais cette famille qui est la mienne 20 ans après. Aucun d’entre eux ne savait si j’avais été adoptée, vivante ou quoi que ce soit, et ils pensaient impossible que je puisse venir pensant que je n’aurai pas pu trouver le village.

On était tous émus… que ce soit ma mère adoptive qui m’avait accompagné ma famille biologique et moi surtout… rien que de me rappeler ce moment j’en ai les larmes aux yeux…

Finalement…

J’avais peur des réponses à mes questions… j’avais peur de ce que je pouvais voir Aujourd’hui je rentre apaisée, fière, heureuse ! J’ai eu les réponses à mes questions.

Je ne savais pas d’où je venais et je vivais avec cette boule dans le ventre plus ou moins forte que beaucoup d’adoptés connaissent. Maintenant je sais d’où je viens et je sais qui je suis et où je vais et cette boule s’est envolée.

Ma famille est heureuse de me revoir, fière aussi et n’attendent qu’une chose, me revoir.

On garde contact par les réseaux.

Je tenais vraiment à vous raconter dans ces quelques lignes mon histoire parce que la fille qui vous a écrit pour la 1ère fois et celle qui écrit ce mail n’est plus la même et que j’ai conscience que j’ai énormément de chance. 

Si l’occasion se présente lors de vos réunions, vous pouvez bien entendu parler de cette histoire si cela peut encourager certains à partir à la recherche de leurs origines, je peux peut être aussi me déplacer un samedi.

Je souhaite le bonheur que j’ai ressenti à tous.

En vous souhaitant une bonne soirée et merci.

Camille

Mots clés : adopté Cambodge, témoignage adopté Cambodge

Recherches utilisées pour trouver cet article : recit d\un depucelleag

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Click to listen highlighted text!