Click to listen highlighted text!

Les 3 principes d’un(e) adopté(e)

Les 3 principes d'un(e) adopté(e)
Photo par : Mohamed Amine Abassi

 

Suivant les recherches qui ont pu être faites sur les blessures de l’adoption, j’ai pu regrouper 3 principes d’un(e) adopté(e). J’espère qu’ils permettront, à tous les adoptés, de se lancer dans une démarche d’évolution. Car au final, on désire ce qu’il y a de bon pour nous.

Les 3 principes d’un(e) adopté(e) 

 

1) Survivants  :

Nous sommes des survivants

 

En tant qu’adopté, la blessure de la séparation est un traumatisme. Traumatisme qui a été vécu, et surmonté par la force des événements. Les bébés qui ne trouvent pas de parents adoptifs et n’ont pas de contacts physiques ou d’échanges avec autrui ont des problèmes développementaux, autant d’un point de vue psychologique que physiologique. Certains se laissent mourir (ce qui a été démontré dans le passé par plusieurs expériences sur l’attachement). Certes, nous avons eu de la chance d’être tombé sur une famille adoptive, mais hélas ça ne résout pas toujours tout. Un traumatisme a été vécu très (trop) jeune  : la perte de la mère biologique. Si nous nous sentons «  différents  » ce n’est pas sans raison.

Attention  : Nous avons été victime (c’est vrai) de ce qui nous est arrivé. Mais aujourd’hui nous ne sommes plus à cette époque de notre vie. Le temps est passé, nous sommes alors survivants. Il est important de savoir faire la distinction.

 

2) Humains  :

Nous sommes des êtres humains

 

Cela peut paraître évident. Ce que je veux dire par là c’est que comme tout le monde (adoptés ou non), nous sommes confrontés aux aléas de la vie, à l’impermanence des choses, du monde. La constante de l’être humain est le changement. Quand je parle de changement positif, je parle évidement d’évolution. Dans ce blog, il s’agira d’évoluer par rapport à l’enfant traumatisé que nous étions, pour devenir l’adulte d’aujourd’hui. C’est un passage obligatoire pour nous sentir en cohérence avec nous-même et considérer le monde comme plus «  sensé  ».

 

3) Responsables  :

Nous choisissons notre vie

 

De part le fait d’être adulte, vient la notion de responsabilité. Nous devons nous montrer responsable de notre vie. Prendre des initiatives, se lancer dans l’effort pour atteindre des objectifs… Nous sommes également responsables des émotions qu’on provoque chez les autres. Partant de ce constat nous pouvons faire des choix qui, travaillés sur le long-terme, nous permettrons d’évoluer et d’avoir la vie que nous souhaitons.

 

Conclusion  :

 

Le chemin vers le Soi croissance (nous-même) ne se fait pas sans préparation. Dés le moment où nous savons d’où nous venons. Ces principes permettent désormais de nous montrer où nous allons. Tôt ou tard, nous sommes amenés à rejoindre ce grand et beau chemin… Celui qui nous mène vers notre quête de nous-même. Et il y a plusieurs façon de se trouver.

VOIR LA VIDÉO DE CET ARTICLE ICI

 

Dites-moi en commentaires si ces principes sont les vôtres. Qu’en pensez-vous ?

1 commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Click to listen highlighted text!